Comment accepter l'echec scolaire de ses enfants?

comment se comporter avec son enfant s'il ne réussi pas dans ses études?
Reponses:
La réponse est très différente selon la cause de l'échec. Si l'enfant ne réussit pas par manque de travail, les parents ont leur mot à dire et l'éducation prend tout son sens. L'important n'est pas forcément de les aider à comprendre ou à faire, mais de vérifier et soutenir. Si l'enfant ne réussit pas parce qu'il n'a pas les compétences, c'est-à-dire qu'il n'est pas doué pour le travail scolaire, il faut l'orienter rapidement vers un domaine où il puisse réussir, sinon il va perdre toute confiance en lui. Il faut alors trouver avec lui quel métier il souhaiterait exercer toute sa vie, sans attendre que l'école décide pour lui, sinon il risque de s'embarquer dans une orientation qui ne lui conviendra pas. Maintenant, beaucoup de parents ont du mal à accepter l'échec par rapport à eux-même ou à leurs amis ou aux voisins ou au reste de la famille, et là il leur faut faire un travail sur eux-mêmes pour accepter la situation et aimer leur enfant tel qu'il est, quoi que les autres en pensent. C'est très dur! Courage!
Accepter l'échec scolaire de son enfant !
C'est impossible !
Il faut absolument, prendre contacts avec des spécialistes et voir comment y remédier.
L'orienter dans un truc plus facile si c'est possible et que çà l'intéresse et juste pour dire que des tas de gens ont réussis sans diplôme dans la mode , le cinéma , la coiffure , la musique etc. .
.Qu'il réussisse ou pas, c'est toujours votre enfant.pourquoi changer son comportement? C'est lui que ça regarde, pas vous, c'est son avenir qu'il a en mains.
On ne peut pas réussir à tous les coups!
Il faut chercher à comprendre les causes de l'échec : l'enfant a-t-il de réelles difficultés d'apprentissage ? lui faut-il une structure adaptée ? ou n'a-t-il simplement pas envie de se conformer au système éducatif traditionnel ? A-t-il d'autres rêves contrariés ? A-t-il un problème relationnel qui l'encombre et l'empêche d'apprendre ? un problème en classe ?

Par ailleurs, on a tous des rêves pour nos enfants, voire une image idéale de l'enfant en nous. Je crois que l'une des choses les plus difficiles à vivre en tant que parent, c'est accepter de considérer que l'enfant existe en dehors de nous, et qu'il ne ressemblera pas forcément à l'image qu'on a de l'idéal. Lui laisser aussi la place de se réaliser lui-même.
Il faut absolument l'encourager à persister, à s'instruire le plus possible.

Mais il faut se rappeler que la vie scolaire n'est pas tout! Evidement, faire de belles et longues etudes augmente les probabilités d'un avenir heureux, mais ne pas en faire ne garantit pas une vie minable. Il faudra juste qu'il trouve plus vite sa voie, hors systeme scolaire traditionnel (ce qui implique de lui ouvrir l'esprit sur les differents metiers possibles plus tôt que les autres).

Par contre, mal vivre une echec scolaire, se sentir devalorisé, nul, avoir une image de soi qui frole le zero absolu, ça, ça garantit une vie minable! Alors il est important de faire comprendre à son enfant que l'ecole c'est important, qu'il faut se battre pour progresser, mais que ce n'est pas tout, qu'il n'est pas doué à l'ecole mais qu'il est doué ailleurs, que c'est un gamin encore plus meritant que les autres puisqu'il continue à s'accrocher, malgré la difficultés, etc.
Il faut se dire que ce n'est pas un échec. Votre enfant est certainement dans une filière qui ne lui convient pas et qui n'est pas adaptée. Aidez-le à trouver sa voie. Si il n'est pas très habile avec les théories mathématiques, grammaticale, etc qu'on essaie de lui inculquer, peut être qu'il sera plus a l'aise avec une formation plus manuelle. Pour moi, être plus à l'aise dans un atelier que dans un bureau ne constitue pas un échec.
patience, ce n'est pas un ECHEC mais une difficulté qu'on peut très bien contouner avec des spécialistes (eh oui il en existe !) et surtout , surtout, lui demander ce qu'il aime dans la vie (on n'aime pas le chocolat parce qu'il est .marron !) Bon courage et ténacité
le plus important est d'essayer de voir ce qui plait à votre enfant afin de l'aider a s'orienter ,il n'est pas obligé de faire de grandes etudes pour reussir , l'essentiel est qu'il fasse un metier qu'il aime.L'aider à viser une formation moins dure, il lui faut peut etre plus de temps que les autres.En tout cas soutenez le.Il faut le pousser.
on se calme.
on se demande comment ce sont passé mes études?
on décortique en adulte, toute les situations!
tensions familiales? tensions financières? trop peu de temps à expliquer un devoir? trop peu de temps à interroger une leçon?
après , on repart avec de bonne bases MUTUELLES après tout ce sont des gosses! non?
Plus de questions