"il se trouve plus de difference de tel homme a tel homme que de tel animal a tel homme" etes vous d'accord?


Reponses:
Cette phrase veut-elle dire que l'animal se rapproche plus de l'homme que l'homme lui-même ? Peut-être : ne dit-on pas qu'il y a en chaque homme une bête qui sommeille.On peut donc tout imaginer !
L'animal obéit à son instinct.L'homme aussi, parfois mais chaque homme est différent parce qu'il réfléchit et qu'il raisonne..C'est bien casse-tête ta question ? Montaigne est-il dans le secteur pour expliquer ?
entièrement d'accord
Il y a beaucoup d'animaux à queue poilues quand même.
Parles tu de homme/Singe?
évidemment non.

ce genre de postulat suppose que toutes les différences ou tous les caractères seraient équivalents, ce qui n'est pas vrai.

les caractères du genre laideur / beauté ou grende intelligence / petite intelligence ou gentillesse / méchanceté introduisent plus de différence que d'autres caractères mais de toute façon le caractère humain / animal introduit une énorme différence
Non, je ne crois pas. Je pourrais être d'accord si on me disait : "il se trouve plus de difference de tel homme à tel homme que de tel animal à l'homme" (encore, ça dépend de quel animal). Je ne chipote pas, je veux juste dire que les différences entre individus sont infinies et qu'il est beaucoup plus facile de dénombrer les différences entre deux espèces distinctes, car, pour arriver au concept d'espèce, on a déjà fait abstraction des différences qui subsistent entre les individus, pour n'en retenir que les caractéristiques communes.
Le jour où Montaigne a dit cela à quoi pensait-il? à quels hommes et quels animaux?
Il n'a pas tout à fait tord au sens où les hommes sont aussi des animaux (raisonnables, mais des animaux), et en ce point commun hommes et animaux se ressemblent.
Tandis qu'en se plaçant sur le plan non plus de l'être vivant mais de l'humanité raisonnable les hommes eux ont bien davantage que les animaux, et c'est ce davantage qui les rend si difficile à être compris. Chaque homme est tellement différent de son voisin, contrairement aux animaux qui sont somme toute assez prévisibles.
Cependant j'ai quelques réticences à mettre sur le même plan deux réalités aussi différentes que l'homme et l'animal.

Mais Montaigne aimait provoquer et jouer avec les mots. Le connaissant on comprend cette phrase.
Plus de questions